Rechercher
  • Informations AIMETH

Elèves handicapés : les incertitudes de la rentrée scolaire

Plus de 350 000 élèves en situation de handicap vont faire leur rentrée scolaire dans un établissement scolaire « normal ». Mais les annonces du gouvernement ne calment pas les inquiétudes des parents aggravées par les incertitudes sanitaires. Pour bon nombre d’entre eux l’école inclusive sera un parcours du combattant.




Le nombre d’élèves en situation de handicap scolarisés dans les établissements ordinaires à temps complet ou partiel a quasiment triplé depuis la loi handicap du 11 février 2005 passant d’environ 118 000 en 2006 à 363 500 à la rentrée 2019, 23 500 de plus qu’en 2018, selon le point d’étape présenté le 30 juin par Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale et Sophie Cluzel, secrétaire d’État en charge des Personnes handicapées lors du 3e comité national de l’école inclusive.

« Pour moi le premier objectif, c’est qu’aucun enfant sans solution de scolarisation ne puisse encore exister au mois de septembre prochain » avait déclaré le 11 février le président de la République lors de la Conférence nationale du handicap du 15e anniversaire de la loi. Mais on était moins d’un mois avant l’éclatement de l’épidémie de Covid-19 puis d’un confinement qui a particulièrement éprouvé les enfants handicapés et leurs parents – le mot « cauchemar » revient dans beaucoup de témoignages. Aujourd’hui, dans un contexte d’incertitudes générales, la prochaine rentrée scolaire s’annonce particulièrement difficile.


8000 RECRUTEMENT D’AESH

Plusieurs mesures concrètes ont néanmoins été annoncées et confirmées par la circulaire de rentrée scolaire dont le recrutement de 8 000 nouveaux postes d’accompagnant d’élève en situation de handicap (AESH) à hauteur de 4 000 en équivalent temps plein. Au cours de l’année 2019, 6 000 postes d’AESH ont été créés et près de 29 000 contrats transformés en contrats d’AESH. En tout, l’Education nationale emploie plus de 106 000 AESH. Le ministère a lancé une campagne de recrutement en deux phases : une première pour anticiper au maximum les besoins en recrutement du 17 juin au 16 juillet, et une seconde du 24 août au 6 septembre. Des AESH référents seront par ailleurs désignés dans chaque département dès la rentrée 2020.

Simplification de l’accès aux droits notifiés par les MDPH

Afin d’assurer la rentrée scolaire dans de bonnes conditions malgré la crise sanitaire, l’accès aux droits en appui de la scolarisation (AESH notamment) est simplifié. Les orientations scolaires et prestations associées arrivant à échéance d’ici au 31 août (hors changement d’orientation), et pour lesquelles les Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) n’ont pas pris de décision avant le 31 juillet, sont reconduites automatiquement et pour toute l’année scolaire. Cette simplification complète la prorogation de 6 mois des droits arrivés à échéance pendant la crise sanitaire, entre le 12 mars et le 31 juillet. Les équipes académiques et des MDPH étudient ainsi en priorité les nouvelles demandes et les affectations pour changement d’orientation sans discontinuité. Ces mesures s’ajoutent à l’ouverture des droits par cycle scolaire ou l’attribution de l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH)  jusqu’aux 20 ans de l’élève si le handicap supérieur à 80% est définitif.

350 nouvelles Ulis

Les unités localisées pour l’inclusion scolaire (Ulis) permettent aux élèves d’être scolarisés dans leur classe de référence (par exemple en classe de CE1 à l’école ou de 5e au collège), tout en bénéficiant aussi de l’appui pédagogique de l’enseignant qui y est affecté lors de temps dits de « regroupement ». Dans le premier degré, 12 élèves peuvent y être scolarisé, dans le second degré, 10 élèves, sur notification de la MDPH.

À la rentrée 2020, 350 nouvelles Ulis ouvriront dans les écoles et établissements scolaires : 85 Ulis en école, 205 Ulis en collège et 60 Ulis en lycée.


La mutualisation par les Pial


Les Pôles inclusifs d’accompagnement localisés (Pial) sont une nouvelle forme d’organisation mutualisée du travail des AESH au niveau d’un regroupement d’écoles/collèges en coopération avec le médico-social.

Les Pial dits renforcés bénéficient de l’appui des équipes médico-sociales et des professionnels libéraux au sein des établissements scolaires et des écoles.

Leur objectif est aussi que les élèves puissent en bénéficier même s’ils ne disposent pas encore d’une notification MDPH.

A terme, pour la rentrée 2021, tout le territoire sera organisé en Pial, :

  • rentrée 2019 : la moitié des collèges en Pial ;

  • rentrée 2020 : deux-tiers des collèges en Pial ;

  • rentrée 2021 : généralisation sur l’ensemble du territoire.

Mobilisation des associations #jaipasecole

Depuis le 1er juillet, le traditionnel numéro vert a été mis en place : le 0 805 805 110. Le gouvernement a de nouveau promis une « rentrée 2020 sous le signe de l’appui aux familles » avec « une attention particulière portée à la recherche d’une solution d’affectation adaptée ». Sans convaincre. Début juillet, l’Unapei en partenariat avec une vingtaine d’associations et fédérations s’est dite « dans l’obligation » de réactiver la mobilisation #jaipasecole et d’ouvrir un site internet dédié www.marentree.org pour que les parents, les enfants et tous les personnels éducatifs « puissent faire connaître la dure réalité du parcours scolaire » – près de 500 témoignages à ce jour. Absence de place à l’école ordinaire ou dans une école spécialisée, accueil par défaut dans une structure qui ne convient pas ou plus, scolarisation partielle, inadaptée aux besoins des enfants… « le parcours du combattant perdure ».

Dans un communiqué du 26 août, l’Unapei et ses partenaires associatifs ont lancé un nouveau cri d’alarme en marge de la traditionnelle conférence de presse de rentrée scolaire du ministre de l’Education nationale : « à J-7, encore des milliers d’enfants en situation de handicap restent exclus de l’école ». Elles dénoncent « des engagements politiques qui ne sont jamais tenus » et proposent quatre axes d’actions concrètes pour rendre l’école accessible à tous ».


5 vues
Logo AIMETH 72dpi.png

E-mail: infos@aimeth.org

Tél: 01 80 87 55 90

Numéro SIREN : 807990122
Numéro RNA : W751226289

Recevez notre newsletter

Association AIMETH loi 1901 - Insertion et maintien dans l'emploi des travailleurs handicapés

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn