Rechercher
  • Informations AIMETH

HANDICAP : Sophie Cluzel défend «un vrai service public de l'école inclusive»




La secrétaire d’État auprès du Premier ministre chargée des Personnes handicapées a présidé le jeudi 27 août le comité de suivi de l'école inclusive pour la Côte-d'Or, réuni au rectorat à Dijon. Sophie Cluzel a tenu à souligner les «avancées considérables» pour les accompagnants d'élèves en situation de handicap.


À la veille de la rentrée scolaire, la secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées Sophie Cluzel s'est rendue ce jeudi 27 août 2020 au rectorat de l'Académie de Dijon afin d'échanger avec des familles et des professionnels. Au programme de ce déplacement : les enjeux territoriaux du handicap, la mise en œuvre d’une école pleinement inclusive et le renforcement des liens entre les établissements scolaires et le secteur médico-social.


À son arrivée au rectorat, Sophie Cluzel a présidé le comité départemental de suivi de l’école inclusive composé des représentants de l’Académie de Dijon, des professionnels du secteur médico-social, des correspondants territoriaux, des représentants des communes et des intercommunalités ainsi que des associations de parents d’enfants en situation de handicap et des organismes gestionnaires. Ce comité se réunit régulièrement afin de travailler à partir des demandes des familles d'enfants en situation de handicap.


En plus de la secrétaire d'Etat, lors de la réunion du 27 août étaient présents notamment : les députés LREM de la Côte-d'Or Fadila Khattabi et Didier Martin, la conseillère régionale apparentée PS Anne-Marie Dumont, la conseillère départementale LR Emmanuelle Coint ainsi que Christophe Marot (secrétaire général de la préfecture de la Côte-d'Or) Olivier Obrecht (directeur général adjoint de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté), Pascale Coq (DASEN de l'Académie de Dijon pour la Côte-d'Or), Sylvie Salles (en charge de l'adaptation scolaire et scolarisation des élèves handicapés pour l'Académie de Dijon), Jérôme Pélissier (président de la MDPH Côte-d'Or), Pascal Durovray (directeur général de l'Acodege), Jacques Pilien (vice-président de l'Adapei 21)


Des «avancées considérables» pour les AESH


La secrétaire d’État a rappelé l'existence d'un numéro national d'écoute gratuit «Aide handicap école» : 0 805 805 110 (du lundi au vendredi, de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00). Il est doublé d'un numéro accessible aux personnes malentendantes : 0 800 730 123. «Si les familles ont encore des doutes, si elles n'ont pas encore de réponse, si elles ont des inquiétudes, il faut qu'elles appellent ce numéro, elles auront la réponse départementale» a-t-elle insisté.


Sur la question des accompagnants d'élèves en situation de handicap (AESH), la secrétaire d’État a souligné la création de 8.000 postes pour la rentrée scolaire 2020-2021. Plus qu'un nombre d'AESH, Sophie Cluzel a voulu attirer l'attention sur «la méthode de coopération et la mise en confiance des familles». Des entretiens avec l'enseignant et l'AESH peuvent avoir lieu à la demande d'une famille. «Il y a des avancées considérables» a martelé Sophie Cluzel, «c'est un vrai service public de l'école inclusive qu'on est en train de mettre en place et nous souhaitons l'accélérer encore plus».


La secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées a défendu le fait que les AESH n'étaient plus en contrat précaire mais salariés du ministère de l’Éducation nationale en CDD de trois ans, renouvelables une fois avec un passage possible en CDI. «Ils font partie de l'agenda social» a-t-elle déclaré, «ils sont plus de 100.000 et sont considérés comme partie intégrante de la communauté éducative. Pour beaucoup d'entre eux, l'éducation nationale s'engage à offrir plus que 24 heures hebdomadaires – qui est le temps de l'école primaire – justement pour en faire des personnels ressources et il y aura aussi des AESH référents-ressources qui seront sur du 35 heures. Il y en a une dizaine par département qui vont être déployés et nous nous engageons justement à pouvoir compléter leur temps de travail par exemple, s'ils le veulent, avec un second employeur et c'était une proposition aujourd'hui d'une grosse association qui est très intéressée».


Rencontre avec les représentants des familles


Un temps d’échange avec les familles et les associations a suivi. Étaient présents : Jacqueline Muller (présidente de l'Adapei 21), Erell Le Moan (cheffe de service Urapeda), Françoise Martin (présidente de l'Association des enfants sourds), Martine Maudonnet (représentante départementale de l'APF France Handicap), Maëva Bourbon (déléguée départementale AFM Téléthon), Marie-Christine Garnier (déléguée régionale de l'Union Autisme France). La traduction en langue des signes étant assurée par Laurent Auvitu.


La séquence au rectorat de l'Académie de Dijon s'est terminée par une rencontre avec Laetitia Barel, responsable territoriale de la cellule d’écoute dédiée aux parents d’enfants en situation de handicap dont la secrétaire d’État a salué l'implication en vue d'apporter des réponses aux familles.

6 vues
Logo AIMETH 72dpi.png

E-mail: infos@aimeth.org

Tél: 01 80 87 55 90

Numéro SIREN : 807990122
Numéro RNA : W751226289

Recevez notre newsletter

Association AIMETH loi 1901 - Insertion et maintien dans l'emploi des travailleurs handicapés

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn