Rechercher
  • Informations AIMETH

handicap et Covid-19 : quelles personnes ont le droit de ne pas porter le masque ?



Des dérogations au port du masque sont possibles, sur justificatif médical, pour les adultes comme pour les enfants, notamment handicapés. Partout en France. Et même dans les écoles.

La saison est aux masques. En tous lieux, y compris sur la voie publique, dans de nombreuses villes (Paris, Marseille…) et certains départements (Hauts-de-Seine…). Dans tous les lieux publics clos et les espaces de travail, hors bureaux individuels, partout en France. À partir de 11 ans seulement, toutefois. Mais la réglementation et les protocolaires sanitaires prévoient des dérogations. Notamment pour les personnes en situation de handicap.

Un décret valable dans toute la France

Le décret du 10 juillet précise ainsi que « les obligations de port du masque (…) ne s’appliquent pas aux personnes en situation de handicap munies d’un certificat médical justifiant de cette dérogation et qui mettent en œuvre les mesures sanitaires de nature à prévenir la propagation du virus ». Cette mesure s’applique dans les territoires sortis de l’état d’urgence sanitaire comme dans ceux où il serait prorogé.

Votre état de santé (problèmes respiratoires, etc.) ou vos troubles (autisme, etc.) vous empêchent de porter le masque ? Vous devez donc demander à votre médecin un certificat médical en attestant, à produire en cas de contrôle ou à l’entrée des magasins, par exemple.

Actualisation du 1er septembre à 14h00 : Comme le fait justement remarquer un lecteur de faire-face.fr, Philippe Lachaise, l’arrêté daté du 27 août rendant obligatoire le masque à Paris reprend explicitement cette dérogation. Si vous comptez circuler dans les rues de la capitale, téléchargez-le sur le site de la préfecture de police.



Une mesure mal connue

Le problème, c’est que les vigiles ne connaissent pas forcément cette mesure dérogatoire. Le 20 août, une cliente a ainsi été priée de sortir du magasin Auchan de Boulogne-sur-Mer où elle faisait ses courses, rapporte France 3 Hauts-de-France. Sa fille autiste, qui l’accompagnait, ne portait pas de masque, justificatif médical à l’appui. Depuis, l’enseigne a reconnu avoir commis une erreur.

À l’école sans masque

Et à l’école ? Le protocole sanitaire publié par le ministère de l’Éducation nationale pour l’année 2020-2021 est clair. Le masque n’est obligatoire qu’à partir du collège. Mais « l’avis du médecin référent détermine les conditions du port du masque pour les élèves présentant des pathologies ». En clair, si votre médecin traitant certifie que votre enfant n’est pas en capacité de porter un masque, alors l’équipe éducative ne peut le lui l’imposer.

Dans tous les cas, le port du masque est recommandé, puisqu’il a pour fonction de se protéger soi-même et de protéger les autres du Covid-19. Mais entre deux maux, certains n’auront d’autre possibilité que de choisir le moindre.

9 vues
Logo AIMETH 72dpi.png

E-mail: infos@aimeth.org

Tél: 01 80 87 55 90

Numéro SIREN : 807990122
Numéro RNA : W751226289

Recevez notre newsletter

Association AIMETH loi 1901 - Insertion et maintien dans l'emploi des travailleurs handicapés

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn